?

Log in

No account? Create an account
Serindë [userpic]

Gala Nocturna 2014

March 9th, 2014 (09:21 pm)
Tags:

Avertissement : ce qui suit est mon ressenti, mon opinion, et n’engage que moi.

Gala Nocturna. Vous en avez certainement entendu parler, vous avez dû voir passer les photos de gens merveilleusement costumés dans des lieux hors du temps. Peut-être que vous avez des amis qui y sont allés et vous ont dit à quel point c’était exceptionnel. C’était mon cas, et j’ai donc voulu moi aussi participer à ce grand événement romantico-alternatif.
Cependant, mon expérience n’est pas si parfaite, et je vais vous faire partager mes impressions.
Ce qu’il faut savoir, c’est que le point fort de Gala Nocturna est une organisation impeccable, et un grand souci du détail.
Dès l’arrivée, donc, on est mis dans l’ambiance « la Belle et la Bête », thème de cette année : Dirk, l’un des hôtes, salue les arrivants, qui se mettent soigneusement en ligne pour entrer. Pour patienter, nous avons des danseuses vêtues de blanc qui virevoltent de ci de là, puis nous avons le fiancé de Belle qui arrive en hurlant qu’il veut récupérer sa Belle, et nous donne un joli combat d’épée avec des gardes. Là, je dois dire, c’est parfait : bons acteurs, bons escrimeurs, rien à dire.
On arrive ensuite dans le lieu, lui aussi choisi avec grand soin : c’est un bâtiment qui se situe dans le zoo d’Anvers, style un peu fin 19ème, avec une grande salle « de bal », à l’étage, le marché, et l’accès à la grande serre, dans laquelle seront faites les photos.
Le lieu est splendide, se prête tout à fait à cet événement, il y a bcp de personnel pour tout (vestiaire, ramassage des verres, etc) et côté « happening », des personnes maquillées en gris façon statues jouent… les statues, justement ! C’est très chouette !
Je monte au marché, et là, première petite déception : c’est très petit, et en fait, comme il n’y a pratiquement que des bijoux et chapeaux/headdresses/fascinators/bijoux de tête, j’ai presque l’impression que c’est une seule personne qui est venue exposer ses créations. Un peu de diversité sur les catégories représentées n’aurait pas fait de mal.
Je redescends dans la grand salle pour assister au cours de valse. Je vais être très claire : c’est le seul vrai truc bien de la soirée. J’aurais eu un partenaire et surtout des pieds en bon état, je m’y serais jetée. Le prof est parfait, patient mais très précis, il enseigne plusieurs figures, c’est super, et surtout, ça me permet de mater les robes.
Et là, c’est le drame : certaines tenues sont superbes, d’autres sont moins réussies (je pense notamment à la personne qui a loué la réplique exacte de la robe jaune de Belle dans le Disney), et d’autres me laissent perplexes. En vrac : les perruques de hard-rock ou le masque en peluche (oui oui !) pour faire « Bête », et côté filles, la mini-jupe gothique volantée, la robe longue toute simple, ou, top du top, le déguisement de Pocahontas… Tu t'es pas gourée de Disney, là ?
Et là où je suis déçue, c’est que si je savais qu’il y avait évidemment une tolérance sur les costumes, je ne m’attendais pas à tant de laxisme de la part des orgas, et de la part des participants. Un homme avait simplement mis un costume qu’il porte sans doute de temps en temps au boulot, avec des chaussures limite baskets !
Donc je m’attendais à un joli bal plein de belles personnes, et en fait, c’est un peu Mardi Gras…
Soit…
La leçon de danse se termine, et, la soirée s’ouvre avec une jeune femme qui fait une danse sur la B.O. de « la double vie de Véronique ». La musique est magnifique (je vous la conseille), la danse, par contre, je comprends pas l’intérêt, surtout que la demoiselle est à peine vêtue, et termine son numéro en virant sa jupe, donc il lui reste 2 pauvres bout de tissus pour couvrir sa poitrine et ses fesses… J’ai l’impression d’assister à un mauvais numéro de burlesque… Etrange entrée en matière, j’avoue…
Puis, comme annoncé sur le programme, la Belle et la Bête arrivent pour ouvrir le bal. Le costume et le make-up de la Bête sont très réussis, vraiment parfaits. La Belle, je suis moins fan. La robe, bon, mais surtout, la longue perruque blonde, et le sourire un peu niais dont la jeune femme ne se dépare pas… Bof. Bon, par contre, ils dansent extrêmement bien, tout ça, nickel, c’est très beau à regarder, youpi tralala… Après la 1ère danse, la plèbe a le droit de danser, youkaïdi youkaïda.
Là encore, qd même, je dois dire que je m’attendais à un truc un poil + dramatique, et j’ai encore l’impression d’être chez Disney. A ce compte-là, j’aurais mieux fait d’aller passer ma journée à Marne-la-Vallée, c’était pareil, non ?
Bon… Je commence à ronchonner.. Je file jeter un œil dans la serre : là, on peut se faire prendre en photo. Faut reconnaître que le cadre est top, il y a la queue, tout ça. Bon, je ne m’attarde pas, mais je me demande qd même si c’est payant ou pas…
Oui, parce que là, on arrive au lourd : la bouffe. Je m’attendais à un petit coin sympa avec des choses à manger et des chaises pour se poser. Que nenni. C’était tout vegan, il y avait 3 trucs proposés sur l’ardoise, et l’espace bouffe se résumait à une table dans un coin, avec 3 pizzas qui se battaient en duel. Ça faisait SUPER CHEAP !!! Dommage, j’ai pas pris de photo, mais vraiment, c’était… Limite t’avait envie de sortir du parc, aller bouffer au MacDo, et revenir. Et 5€ la part de pizza champignons, merci ! Gloups !
Bon, du coup, même pas je regarde le prix des boissons, j’ai peur de m’évanouir, et je retourne dans la grande salle.
Alors il faut savoir que Gala Nocturna, c’est le rassemblement du milieu gothico-romantico-alternatif européen, et c’est donc non seulement un endroit où l’on vient voir et être vu, mais c’est l’occasion rêvée de « réseauter ». Autrement dit : si vous apercevez une connaissance, ne courez pas vers la personne le sourire aux lèvres pour la saluer. Non. Parce que si cette personne a l’opportunité de papoter avec quelqu’un de + connu et + influent que vous, elle vous ignorera magnifiquement. Et je peux vous dire que je ne suis ni connue, ni influente…
Je reste donc sagement dans un coin, à observer les robes (encore !), et à écouter un peu la musique qui passe et là, soudain, le DJ met  un Faith & the Muse, et c’est le drame : le son de merde. Mais vraiment. Autant ça passait bien pour les musiques de valse, autant c’est à chier pour les trucs un peu + lourds. Et là, je me dis : donc les orgas paient un lieu incroyable, des acteurs pour faire les statues, tout ça, mais ils sont pas foutus d’avoir une sono qui tient la route ???? Je comprends pas.
Du coup, je sors prend l’air. C’est agréable, un zoo de nuit, mais c’est con, les animaux sont rentrés, et ça manque de lumières… Ah, tiens, le gars qui faisait le mariole en début de soirée à chercher sa Belle continue de faire le même numéro, on dirait. Mais… euh… Allô ???? T’as pas prévu de faire évoluer ton pitch au fil de la soirée ????
Pff…. Bon, de dépit, après 2h30 seulement sur place, je décide de rentrer. Ça tombe bien, mon hôtel est juste en face.
Je comprends pas. Je m’attendais vraiment à quelque chose avec + de choses à voir, + de shows, un truc vivant et animé. Et en fait, bin euh… non. Dommage. Je me souviens qu’une année, ils avaient fait venir un groupe qui jouait en live, par exemple… Là, t’as un DJ dont la sono sature en basses… Je me rends compte que ce n’est pas un « événement » à proprement parler. C’est juste une soirée.
En résumé: un bien bel emballage, très soigné, mais y a pas grand chose dans le cadeau.



Disclaimer: below is my humble opinion and experience. It's only me.

Gala Nocturna. You probably heard of it, saw the pics of beautiful people wearing wonderful outfits, in out-of-time locations. Maybe you have friends who’ve been there, and came back telling you how amazing it was. This is my case, and I wanted to be part of this great amzing event too.
My experience is not that great, though, and I’ll share my impressions with you.
What you need to know about Gala Nocturna, is that organisation is what they’re best at. Great organisation, great attention to detail.
As soon as you arrive, you’re in the « Beauty and the Beast » atmosphere: Dirk, one of the hosts, welcomes everyone, as you line up to enter. For a pleasant wait, some dancers, dressed in white, jump here and arabsque there, and then Belle’s fiancé comes claiming his love, and starts fighting and fencing with 2 other guards. The fight is perfect: good actors, good fencing skills, it’s a very good start.
You then enter the venue, chosen with great care: it is a late 19th century building, part of Antwerps’ zoo, with a large ballroom, a market upstairs, and an access to the winter garden, where all the photos will be taken.
The place isstunning, perfect for this kind of event. There is staff for everything (vestiaires, glasses, etc), and as for the “happening” side, some people, all body-painted in grey, like statues, play…. Statues ! It’s beautiful !
I go upstairs to see the market, and… 1st little disappointment : there are mainly jewels/hats/headdresses, and it looks like the market could be only one vendor, and not 9 ! A more varied range of creations would have been better, IMO.
I go back downstairs to watch the waltz lesson. Let get this straight: this is the only realy good thing of the event. Really. I would have tried it without my sore feet, and with a partner. It was very interesting, the waltz teacher was very clear, precise, patient, teaching different moves. And in the meantime, I could observe dresses ;-)
And on this topic, well, hem… some dresses are stunning, some are less stunning (like the laday who obviously rented the exact replica of Disney’s yellow dress), and some outfits are… questionning. For example: hard-rock wigs from the 80s, or even a mask made like a fluffy animal for the Beast (??), and for the women, well, the mini-frilly-goth skirt (you’re not in Camden, young lady !), the simple modern long gown, or…. The Pocahontas outfit (WTF ??? You took the wrong Disney !!!)
I am very disapointed because I knewthere was some tolerance about the outfits, of course, but I didn’t expect that much tolerance and laxity, both from the organisers, and the attendees. A man was wearing a mere business suit, and his shoes were that close to be qualified as sneakers !
So… I expected a beautiful event with beautifully dressed people. In fact, it was a bit of Carnival.
So…
The waltz lesson ends, and a young woman comes to do a dance on the « la double vie de Véronique » soundtrack. The music isbeautiful (I highly recommand it). The dance is… well, I don’t understand what it’s for, especially when the dancer, already half naked, takes her skirt off at the end of the dance, so that she only wears 2 small pieces of fabric to cover her breats and bum… Weird… I feel like I’m attending some crappy burlesque show.
Then, as announced on the program, Beauty and the Beast arrive to start the ball. The Beast wears a very nice costume, and the mask and make-up are really well-made. Beauty is a bit… well, again, a bit too Disney for my taste: long blonde wig, and a never-ending smile that makes the poor girl look a bit silly, I’m sorry.

They dance very well, it’s really pleasant to watch them, and after the first waltz, allwe people can dance too, wonderful, woohoo, blablabla…
Again, I expected something a bit more… dramatic… And again, it feels like I’m spending the evening at Disney’s. I should probably have spent the day at Eurodisney, then, instead.
As I’m getting grumpy, I go to the winter garden, where you can be photographed. The place looks great, there’s a long line. I don’t stay there, but I wonder if it was free or not…
Cause yes, about non-free stuff, let’s talk about food. I expected a little space to buy some food and sit and relax if needed. I was sooo wrong !!! There was only 1 table, 3 choices of things to eat, all vegan, and on the table, you could see a few pizza slices, all alone on the table (so I never saw the other 2 food choices). It looked SUPER CHEAP !!! Too bad I didn’t take any pic. You nearly wanted to leave and go to MCDonald’s, get some “proper” food, and come back later. And it was 5€ for the pizza. Without even any bacon on it. Uh !
So, I didn’t even tried to investigate the drinks’ prices, too afraid I would faint, and I decided to go back in the ballroom.
So, important to know: Gala Nocturna is THE big european goth-romantico-underground gathering. It’s a place where you come to see and be seen, and also a place for networking. In other words: if you see soemone you know, don’t rush to say hi. Belive me: just don’t. This person will probably prefer to ignore you if he/she has the opportunity to speak to someone more famous and powerful than you.
And I can tell you that I’m neither famous nor powerful.
So I quietly stay a bit in the back, watching ladiesand their dresses (again!), listening to the music and then, the DJ plays Faith & the Muse, and it’s a disaster: the sound is awful. Really. It was okay for waltz musics, but all heavier musics sound horrible. And I wonder: the hosts can pay for an amazing venue, for statue-actors, and everything, but they can’t pay for a proper/good/reliable sound system ??? I just don’t get it.
I decided to have a walk outside. It’s nice to be in a zoo by night, but all animals are inside, and it’s a bit too dark to see anything anyway. Oh… Hey, that’sthe guy who was looking for Belle, when we arrived and… looks like he’s still doing the same act… Dude, didn’t you plan anything new along the evening ?
Oh dear….
So, after having spent 2h30 only there, I decide to leave. Good thing that my hotel is just round the corner.
I don’t get it. Really. I expected something really… “something”, with more happenings, live shows, things to see, …  They used to have bands playing live, a few years ago. But this time, only a DJ with a bad quality sound system… I found out it’s not an “event” per say, it’s only a party.

The overall impression: a beautiful wrapping, but a rather empty gift box.

Serindë [userpic]

Publication in Marquis 57

June 17th, 2013 (08:03 pm)
Tags:

One of the photos I showed in my latest "client photo" article was published in the german fetish magazine Marquis n°57, a couple of months ago.
This photo shows Miss Marquis 2013 Xel Anianka wearing the PVC underbust and the neck corset I made for her as a prize for winning the Miss Marquis contest.
Unfortunately, I am not credited, and actually this photo as a whole is not credited in the Marquis article (photograph, model, MUA, no one's credited).
The first time I appeared in Marquis, in an article about Comtesse Léa, I was not credited either, so well... Though I'm happy to be in Marquis with my creations, I really don't like the fact that I'm repeatedly uncredited :-/

Marquis 57 2013

Une des photos que j'ai postées récemment dans mon article "photos clientes" est parue dans le n° 57 du magazine Marquis, il y a environ 2 mois.
Sur cette photo, Xel Anianka, Miss Marquis 2013, porte le serre-taille en PVC + le corset de cou assorti que je lui ai faits comme prix pour sa victoire au concours Miss Marquis.
Malheureusement, je ne suis pas créditée, et d'ailleurs, personne sur cette photo n'est crédité (photographe, modèle,...)
C'était déjà arrivé la 1ère fois que j'ai eu une photo dans Marquis, il y a 2 ans, avec l'article sur Comtesse Léa et, comment dire... Bien que je sois contente d'apparaître dans Marquis avec mes créations, le fait ne pas être créditée comme designer, à 2 reprises, me plaît moyen :-/

Serindë [userpic]

Neck corset with shoulder beaded appliques / Corsets de cou avec épaulettes de perles

June 16th, 2013 (06:00 pm)

I made lately 2 neck corsets with a different pattern from the one I was using until now: this pattern goes all the way to the shoulders.
This is a commercial pattern, that I used here with only minor alterations.
I will, though, transform it later, as I think the shoulders need to be a bit reshaped, and the neck could be a bit lower. I'd like to try different top  and bottom lines as well.
But for now,the first 2 samples were made in black, one in plain satin, the second in a black-on-black Fleur de Lys motif.
They are both embellished with beaded appliques on the shoulders.
The plain black satin one is already sold, but the "fleur de lys" one is available on my etsy shop.

n°21 wm 3 vues

wm close up applique

J'ai fait dernièrement 2 corsets de cou avec un patron différent de ceux que j'utilisais jusque là: c'est un patron qui couvre les épaules.
Il s'agit d'un patron commercial, utilisé ici quasiment sans modification.
Cependant, j'envisage de le retravailler, car les épaules ont besoin d'être un peu redessinées, et la partie du cou peut être + basse. J'aimerais également essayer d'autres lignes en haut et en bas.
Ces 2 exemplaires ont été faits en noir, l'un en satin uni, l'autre en tissu à motif "fleur de lys" ton sur ton.
Ils sont tous les 2 ornés d'appliques en perles, avec des pendants.
Le satin uni est déjà vendu, mais le "fleur de lys" est disponible sur mon Etsy shop.

wm 3 vues

wm epaulette

Serindë [userpic]

Les journées particulières LVMH

June 15th, 2013 (07:29 pm)
Tags:

I saw, a few days ago, an poster at a bus stop, about the "journées particulières LVMH". I didn't know what it was at all, except that it was supposed to take place this weekend.
After some google search here and there, I learned more: the LVMH group organises a weekend where people can visit the "backstage" and ateliers of their most famous brands and "maisons" (for fashion).
So, of course, the registrations were close, but the website said "go to the place you want to see, and maybe you'll get in".
Right. I got up early, went to Dior's, and.... even before the beginning of the visits, the line was already long, and there was 3 to 4 hour wait. Felt a bit discouraged.
I changed my plans, left the Dior line, and went to another "maison", just a few meters away: Berluti. They make made-to-measure shoes. Amazing shoes. And the line there was really more reasonnable (only ca. 1 hour).
So, I managed to visit Berluti's ateliers, we had a very nice "maître-bottier" (shoe master) explaining us how they mesure the client's feet, how they make a "maquette" (a toile), how they sew the different layers of leather, to end up with an amazingly beautiful shoe, that is, last step, coloured by end (colours possibilities are nearly infinite: black, brown, yellow, green, it's beautifil).
The visit was short, but very interesting, people presenting their craft skills were passionate, of course, I really wanted to spend more time chatting with them, but of course, other people waited for their visit as well.
After that, I went to the shop (a beautiful shop!), and was warmly welcome by the staff, and an employee followed me all around the shop to answer all my questions, explain everything I needed to know, this was really cool.
Berluti only make men shoes, but some designs are neutral enough to suit women as well (like some boots I saw there).
So, this was my experience of the Journées Particulières. The event continues tomorrow, with many places opening to the public, and not only in Paris, but outside Paris area, in the rest of France, and also in Italy, Spain, England,.... Check the event website for more information.
I don't think I'll get up at 6 tomorrow to try Dior again (apparently, the 1st person in the non-registered visitor's line arrived at 8 this morning!), but I'll definitiely keep an eye on it for next year.

Il y a quelques jours, j'ai vu une affiche à un abribus, au sujet des "journées particulières LVMH". Je ne savais pas ce que c'était, à part que cela devait avoir lieu ce weekend.
Après quelques recherches sur le web, j'ai découvert que le groupe LVMH organisait avec cet événement des genresde journées portes-ouvertes, permettant de visiter les coulisses et ateliers de ses plus prestigoieuses marques (couture, parfum, bijoux, champagne,...)
Evidemment, les inscriptions étaient terminées depuis lontemps, il ne me restait qu'à suivre les conseils du site, et tenter ma chance dans le lieu qui m'intéressait.
Je me suis donc rendue ce matin chez Dior, et rien qu'avant l'ouverture des visites, il y a vait déjà énormément de monde dans la file "non inscrits", et... 3 à 4 heures de queue ! ça m'a un peu découragée.
J'ai donc changé mes plans, et me suis rendue à quelques mètres de là, chez Berluti, prestigieux fabricant de souliers sur mesure. L'attente là-bas était beaucoup + raisonnable: seulement 1 heure environ.
J'ai donc pu faire la visite, guidée par un génial maître bottier, qui nous a expliqué comment se prenaient les mesures, comment on faisait une toile, puis l'assemblage, puis, enfin, la coloration (la gamme de couleurs possibles est quasi infinie, les nuances sont absolument incroyables!).
La visite était courte, mais passionante ! Les artisans semblaient heureux de nous faire partager leur travail, de nous montrer leur savoir-faire. ça donnait vraiment envie de rester + longtemps pour discuter avec eux, mais bien sûr, il fallait laisser la place aux visiteur suivants.
Après celà, j'ai pu aller faire un tour dans la boutique elle-même (magnifique boutique). L'accueil était très chaleureux, et j'avais un employé qui me suivait pendant tout mon petit tour, disponible pour répondre à chacune de mes questions, parfois avant même que je la pose :-)
Berluti ne fait que des chaussures (en fait, on dit "souliers", quand c'est fait main, comme chez eux) pour hommes, mais certains modèles sont suffisamment neutres pour convenir à une femme (comme un modèle de bottine, que j'ai vu, qui convient très bien pour femme aussi).
Voilà, c'est donc mon expérience des Journées Particulières. Cet événement continue demain, dnas de nombreux lieux à Paris, en région parisienne, mais également dans d'autres régions de France (Champagne,...), et d'autres pays (Italie, Espagne, UK, ...). Je vous conseille de consulter le site web si vous voulez aussi tenter votre chance demain.
Pour ma part, jene pense pas avoir le courage de me lever aux aurores pour retenter Dior demain matin (la 1ère personnede la file "non inscrits" était arrivée à 8h ce matin, pour des visites qui commencent à 10h, au mieux). Mais je garde un oeil là-dessus pour la prochaine édition.

Serindë [userpic]

Etsy update / mise à jour Etsy

June 10th, 2013 (09:09 pm)
Tags: ,

This weekend, the weather was bad enough to keep me stuck in front of my computer. So I took a couple hours to update my online shops, especially Etsy, and A Little Market.
Etsy is more famous, and international, whereas A Little Market is French-only. I also have a DaWanda online shop but I must say that it's so unpleasant to use as a seller (adding a new item takes forever!), that I didn't updated it completely, as opposed to Etsy and ALM.
So... I added my latest creations, that I haven't even presented here yet, I think (I'll do that soon, I promise).
You will find a size 22 overbust, a size 26 underbust, and some neck corsets of various shapes (small, high, with shoulder appliques).
All items a unique samples, so have a look, in case you find THE corset you've been looking for :-)

PVC underbust size 26

Ce week-end, le temps n'était pas terrible, du coup, je suis restée devant mon pc, et j'en ai profité pour mettre à jour mes boutiques en ligne, principalement Etsy et A Little Market.
Etsy est assez connu, avecune portée mondiale, alors que A Little Market est plutôt franco-français. J'ai également une boutique DaWanda, mais l'interface est tellement peu agréable à utiliser, et lente (l'ajout d'un nouvel article prend une éternité), que je n'y ai pas fait la mise à jour complète.
Donc.... J'ai ajouté mes dernières créations, dont certaines n'ont même pas été présentées ici... Promis, je m'y colle très bientôt...
Il y a donc un corset taille 22/56cm, un serre-taille en 26/66cm, et différents corsets de cou.
Chaque article est unique, donc allez jeter un oeil, au cas où vous trouviez LA pièce qui vous manquait ;-)

n°21 wm 3 vues

Serindë [userpic]

Queen Elizabeth photoshoot

June 4th, 2013 (09:36 pm)

I just realised I had not published the result of the Elizabeth photoshoot here yet.
So here they are. It was a wonderful day, we were lucky to have a sunny weather (I think it's been the first and last sunny sunday so far this year), and the (secret) location was wonderful.
And the team was amazing :-)

Je viens de me rendre compte que je n'avais pas encore plublié ici les photos de la séance Elisabeth. Les voici donc....
C'était une fantastique journée, nous avons eu de la chance avec la météo (c'était probablement le 1er et dernier dimanche ensoleillé de cette année, jusque là, et le lieu (tenu secret) de la séance était magnifique.
Et l'équipe était géniale :-)

Credits:
Photo: NBPix
Model & MUA: Indis Tesla
Hair: COraline Nega Tif
Jewels: La Camériste
Dress: Serindë Corsets


Queen Elizabeth

Queen Elizabeth 5

Queen Elizabeth 4

Queen Elizabeth 3

Queen Elizabeth

Queen Elizabeth

Serindë [userpic]

Baroque PVC underbust

June 3rd, 2013 (09:13 pm)

I just completed a "baroque PVC" underbust in standard size 26 + matching neck corset.
The PVC has a lovely black & white pattern on it, and I used it to make a pattern-matching at the center front.

IMG_0059
I must say, though, that the PVC itself was a p.i.t.a to work with: shifting all the time, even with a teflon foot, even holding it itight, even flat-lined, fused to interface. ALL. THE. TIME.
It's really a shame, cause I end up with a very wrinkled underbust, though the wrinkles don't show too much on the photos (thanks to the busy pattern!), I can assure you they do exist.
I tried some embellishements, like a beaded trim, but it would have made the look a bit to burlesque for for I intended, so I finally left it plain.
The neck corset is a short one (=stopping half-neck)
The pasties were made some time ago by a friend in Lyon, who runs a lovely lingerie shop.

PVC underbust size 26

Je viens de terminer un serre-taille en PVC "baroque", avec son corset de cou assorti. Le serre-taille mesure 66cm à la taille.
Le joli dessin en noir et blanc m'a permis de faire un "raccord" au centre devant, pour avoir le motif complet.
Cependant, je dois dire que ce PVC a été un cauchemar à coudre: hyper instable, bougeant constamment, même avec un pied téflon, en le tenant bien, en essayer de le renforcer, avec tissu ou thermocollant. C'était proprement infernal.
C'est vraiment dommage, car du coup, le corset présente pas mal de plis, même s'ilsne sont pas visbles sur la photo (et grâce au dessin, qui les cache un peu), je vous assure qu'il y en a.
J'ai fait une tentative d'embellissement, notamment avec une frange de perles, mais ça prenait une allure trop burlesque, et ce n'était pas le souhait sur ce projet.

IMG_0066

Le corset de cou est un modèle "court" (qui s'arrête environ à mi-hauteur du cou).
Les nippies ont été faits il y a qq temps par un ami à Lyon,qui tient par ailleurs une ravissante boutique de lingerie.

Serindë [userpic]

Client photos

June 2nd, 2013 (09:01 pm)

I received several photos from clients modelling their Serindë corset or neck corset, and thought I should share the pics. Here they are....
J'ai reçu récemment pas mal de photos de clientes qui posent avec leur corset ou corset de cou Serindë, j'ai donc pensé que ça méritait un petit partage.
Voici donc....

Neck corsets / corsets de cou

Kitsune par Goldensilk
Model: Kitsune / Photo by Goldensilk


Anna Louise May
Model: Anna Louise May


by Julie de Lyon
Photo by JDL Photography - Model / hair: Willy Sacha - Make up: Adeline Gaillard
The photographer, Julie, bought the neck corset for herself, and used it in this photo on Willy.





Corsets

Xel Anianka
Xel Anianka, winner of the Miss Marquis 2013 contest, photographed by Julien Reynaud
She's wearing a PVC underbust + neck corset set, which were (some of ) her prizes for winning Miss Marquis election



468596_165872783581641_1136139181_o199008_521048574599099_2020641660_n

Beautiful Lucy modelling her Serindë corsets.
Makeup by Stella Amore
Photography by Rocky Pierre Desroches




Camille Louise Brunodottir
Model: Camille - Louise

Serindë [userpic]

Elizabethan dress - part 2

May 8th, 2013 (03:57 pm)

Once the underwear and underskirt were ready, I had to start the dress itself.
First, I wanted to check the measurements written on the pattern enveloppe, to make sure they matched the pattern itself (you can be surprised, sometimes!). So I made a mock-up of the bodice: everything was ok.
I also tried the front applique on, just to see how it would look like.

bodice mock up
So, I started making the bodice, and the construction is similar to the construction of my 18th century stays : for each panel, an inside coutil+lining layer (usually light cotton poplin), in which I insert my bones. Then, I add the fashion layer on top of each panel, and sew them together. This way, the fashion fabric has no trace of boning channels, and I find that better.
Then, I add the floating lining, as I do for all my corsets.
This time, though, you can see that there is no bias binding. Indeed, the lining is sewn on with a 1.5 seam allowance, and then folded under. It works well on this kind of bodice, or on stays, as they have less panels (=less seams). But I guess it would be quite bulky with a victorian corset.
After that, I added the sleeves. I made them with a small ruff near the hand, and they close with eyelets and lacing, instead of buttons. The ruff is lined with the same brocade fabric as the center front panel of the underskirt.
I also put a small applique near the eyelets.
DSCF5556
I then added the center front applique, and the waist tabs.
placing applique
The bodice was ready.
The skirt was easy to make, the most difficult thing was to deal with so much fabric (and such a long hem to do !)
Once the skirt was attached to the bodice, my dress was almost ready.
What was missing ? The shoulder rolls, and the wired ruff.
The shoulder rolls were, like the bum roll, very easy to make.
DSCF5538
I put a few black beads on them, to make them less “plain”.
I hand-sewed them to the sleeves, just over the seam.
For the wired ruff, I used a very detailed and easy to follow online tutorial. But I chose to make a round ruff, not the one with scalloped edge that is shown in the toturial. I thought it would look larger, and I need a regular top edge to sew some lace on.
So, I created the frame, according to the dress’ neckline, and using millinery wire. I first taped the vertical and horizontale wires, then I sewed them, and I finally glued the connections.
wired ruff in progress
After that, I only had to put the fabric on the frame. I used a black strech sheer fabric, very easy to work with, which was, for me ,the best choice for this wired ruff. Some organza would probably have been more beautiful, but a strech fabric made the whole thing easier, and this is what I needed for a first ruff.
I then hand sewn the top edge lace, and another one on the middle horizontal wire.
To make the ruff more stable, and less prone to fly away while moving, I added small elastic ribbons with hook & eye, that were attached to the dress’ neckline. Unfortunately, the hooks & eyes were not the best choice, so I will change them for press fasteners (but I didn’t have any).
So… here is the final dress….

wm 3 vues




Après avoir fait les dessous de la robe, il a fallu s’attaquer à la robe elle-même.
Afin déjà de vérifier la concordances entre les mesures annoncées par le patron, et le patron lui-même (on a parfois des surprises !), j’ai une toile du haut de la robe. Bonne nouvelle : les mesures annoncées sont justes.
J’en ai profité pour poser rapidement dessus l’applique noire que j’avais commandée, afin d’avoir une idée de l’effet.
J’ai commencé la robe en faisant le haut. J’ai construit cette partie comme je construis mes corsets 18ème : une partie intérieure composée de coutil + coton léger (type popeline, par exemple), qui me sert
à placer les baleines. Je fais ça pour chaque panneau. Ensuite, je rajoute par-dessus le tissu extérieur, puis j’assemble les panneaux entre eux. Le tissu extérieur est donc exempt de coutures de baleines, et je trouve ça + joli. Ensuite, je monte une doublure flottante en popeline noire, comme je fais pour tous mes corsets. La différence, ici, est qu’il n’y a pas de finition au biais, mais la doublure est cousue en haut, avec une marge de 1.5cm, et repliée vers l’intérieur. Ça fonctionne bien sur un corset ou haut de robe de type 16ème à 18ème, car il y a moins de panneaux verticaux, et donc moins de couture. Sur un modèle victorien, je crains l’épaisseurs que cela ferait avec toutes les coutures repliées vers l’intérieur, par sûre que ça serait très heureux.
DSCF5546
Une fois ce haut terminé, j’ai ajouté les manches. J’ai choisi de les faire avec une partie légèrement volantée au niveau du poignet, et de les fermer par des oeillets et un laçage, plutôt que par des boutons. Le volant est doublé dans le même tissu que l’avant de la sous-jupe, et j’ai rajouté une petite applique également juste au-dessus des œillets.
J’ai également ajouté l’applique, puis les petites languettes autour de la taille.
Le haut était terminé.
DSCF5550
La jupe a été assez facile à réaliser, le plus compliqué étant de gérer une grande quantité de tissu (et donc une belle longueur d’ourlet en bas !).
J’ai ensuite assemblé le tout, et ma robe était presque prête ! Il me manquait encore qq détails, notamment les petits « boudins d’épaules », et la collerette…
Les « boudins d’épaules », tout comme le boudin de taille, ont été très faciles à faire. Je leur ai rajouté de petites perles noires, je les trouvais un peu trop nus.
Je les ai ensuite cousus à la main, sur l’épaule, au niveau de la couture de la manche.
Pour la collerette, j’ai suivi un tutoriel trouvé sur internet, qui était très clair. Par contre, j’ai préféré m’en tenir à une forme arrondie, plutôt qu’une forme découpée, comme c’est montré dans le tuto : je voulais qq chose de + grand, et pouvoir aussi faire courir une dentelle sur le bord supérieur.
J’ai donc commencé en créant la structure basée sur la forme de la robe, en utilisant du fil de fer recouvert, utilisé pour former les chapeaux (millinery wire). Petit à petit, j’ai assemblé les fils verticaux et horizontaux, d’abord avec de l’adhésif, puis en faisant des liens de fils, que j’ai eux-mêmes fixés à la colle ensuite.
wired ruff drying
Après cela, il me restait à poser le tissu. J’ai réutilisé un tissu noir transparent extensible, très facile à manipuler, qui me paraissait le + simple pour cette collerette. Un organza aurait peut-être été + chic, mais le côté extensible de mon tissu me rendait la contruction + aisée. Après avoir fixé le tissu, j’ai rajouté, toujours à la main, la dentelle sur le bord supérieur, et celle sur le fil du milieu.
Afin d’assurer un peu de stabilité à la collerette, je lui ai mis 4 petits élastiques avec des agrafes, qui se fixent sur l’intérieur de la robe. Malheureusement, les agrafes ont eu tendance à se détacher, je vais donc refaire ça avec des pressions (mais sur le moment, je n’en avais pas chez moi).
Et voici donc la robe terminée….

Serindë [userpic]

The story of the Elizabethan dress episode 1

May 4th, 2013 (02:50 pm)

Oh my ! Haven't published anything here for 3 months !!! So sorry....
Here's the first part of the story of the Elizabethan dress: why such a dress, how did it come to life, ....
Please forgive my lazyness, but it'll be full english this time....
So, on to the story !

The photographer contacted me couple of months before the photoshoot, to tell me about her project : an "Elizabeth Ist" photoshoot, in a beautiful (but kept secret) place in Paris, with a french model who has a very appropriate elizabethan look.
Right.
I guess we all agree that I could not turn down such a great proposition :-)
I had to create the whole outfit: the dress, and more challenging, the wired ruff.
I made some researches, using movie pictures, and the costume pics as well (Shakespeare in love, and, of course, the 2 Elizabeth movies with Cate Blanchet), searching for period paintings, and browsing Janet Arnold’s books about Tudors and Elizabethan dresses, and the one about ruffs & collars.

cate_blanchett Elizabeth the golden agegolden-elizabethan-dress


At the same time, I had to look for the fabrics. At first, I didn’t know what colour scheme I would use, but when I found out that Alexis, from Electra Designs, was donwsizing her fabric stock, I knew I had the perfect fabric for the dress: a deep red/burgundy scroll brocade.

DSCF5513

I chose black as a contrasting colour, which gave the dress a kind of gothic twist: the underskirt is black, as are the embellishments, and the wired ruff.
I realised afterwards that I had probably been influenced by a stage dress worn by Sharon den Adel.

WT_BlackSymphony
Though I had Janet Arnold’s book, I chose to use a Simplicity pattern to make the dress: indeed, though I can create a corset pattern from scratch, I’m not too comfortable with historical dresses, and it was easier for me to use a ready made pattern, that I could alter and play with if needed.
I also chose not to make stays, as the dress would feature a boned bodice, I thought it was enough to make it look historical.
So… I started with the farthingale, and the bum roll.
The bum roll itself is the easiest thing I’ve ever made. Really.

bum roll
The farthingale was a bit tricky to make, at least, the boning step was a bit complicated, because as soon as you start inserting the boning, you deal with a 3 dimension item, and I fought with it a couple of times.
The fabric for the farthingale is a poly-cotton off-white / beige fabric. The boning is synthetic whalebone in 12mm wide: it’s light, sturdy enough to support the weight of the dress, easy to cut. I use synthetic whalebone in various widths for my pocket hoops and stays, and it really works great: good support, and light weight.

wm vertugadin
The black underskirt was also very easy to make. The center front panel is a black brocade, the other panels (to be hidden under the dress) are in plain polyester taffeta. I love working with taffeta: little fraying, easy cut, easy sew, affordable price. I didn’t need a satin or silk fabric for panels that would not be seen anyway. Polyester taffeta was a good solution.

wm underskirt
The underskirt closes at the back with a hook & eye. The waist tape is pretty basic: pettersham on the outside, and satin bias on the inside to hide the seam. It was the first I used this method (instead of the common waist-band made of a folded rectangle). It’s a good method, if your waist tape, like this one, will be hidden under another garment.

sewing waist band

To be continued....