?

Log in

No account? Create an account
Serindë [userpic]

Story of a wedding dress / Histoire d'une robe de mariée

September 27th, 2014 (02:15 pm)

IMG_4697 2

I usually don’t make wedding dresses. It’s technically and emotionally too tricky, especially for the interaction with the bride, and it doesn’t suit me. That said, when a very good friend of mine told me she would get married, and when she started seeking her dress, I soon changed my mind, and suggested that I would make it. We started by looking at tons of inspiration dresses, from chains, to Haute couture, and I think we’ve been through the whole work, corsets and wedding dresses, of Sparklewren :-).
The style we agreed on was: simple, elegant, vintage-inspired, but not too “costumey”, in ivory/beige/chapagne colours, with a tulle & lace over-skirt, and a pink underbust corset. That was quite a good start.
Cécile, the bride, found a lovely vintage-looking blouse on the internet, in a delicate ivory/light beige colour. The skirt fabric was then chosen among Silk Baron’s dupioni silks, and the “cloudcover” shade was the closest one to the blouse. As for the underbust, she chose the “zinfandel” pink, a beautiful powder rose, just strong enough.
The lace for the tulle overskirt is a delicate ivory Calais lace, woven in double length.

20140607_104015

In April, the bride tried on a toil, both for the corset and the skirt. I chose a simple vintage pattern, without to many ruffles or pleats, something elegant, with a train, that I knew would work well, as I had already used this pattern twice before (in dupioni silk, and in satin).
So, as the lace arrived in double length, I had to cut it out, to get 2x3 meters, that I later hand-sewn on the tulle. While sewing it, I also added ivory beads here and there.
Skirt again : it features a lining in ivory synthetic fabric, that was hemmed with crinoline tape, to give a bit of structure to the skirt, but still keep it soft.
The tulle overskirt was added so that it’s a tiny bit longer than the skirt itself, and is floor-length at the front, so that walking remains possible. The 3 layers of the skirt (lining, silk, and tulle) are sewn together at the waist (waistband with hook & eye), and there’s a concealed zipper at the back too
The underbust corset : I re-used a pattern that I had made before, for the bride, and re-worked it a bit, made softer and more round edges. Still, the embellishment was not defined: we had agreed on lace, and beads, but that was it. I knew that I could find stuff at the OCOC, at the embellishment swap table (you bring stuff you don’t use, and take other things you like). And indeed, I found the perfect ivory lace leftover, and a bag full of satin butterflies, that appeared to be off-white/ivory.
I used the lace on the center front (with a bit of pattern matching), and on the center back panels.

IMG_4663

Then I asked the bride if she wanted butterflies, or lace, or both, or none. She said “butterflies!”. And indeed, she would have some butterflies in her hair too ! So ca. 28 butterflies were hand-sewnon the corset.

IMG_4664

Beads: I had 3 shades of Swarovski beads (Cream, Rosaline, et Powder rose), in 2 sizes. I went for a random placement, with a V shape front the center front, and shades going from the lighter at the center front, to the stronger at the back. There are ca. 65 beads on each side. And I placed them by pinning them, like I did with the butterflies. And pinning beads is not that practical !

wm IMG_4669 (Copier)

The corset lining : I use cotton, most of the time black poplin. But during my stay in London, and a very rainy day, I ended up at Liberty’s, and of course went to their fabric floor. When I saw this lovely cotton print with pink roses on a beige background, I knew it was the perfect lining ! And it makes the corset absolutely unique, and beautiful inside and outside.
More details: self-made bias using the dupioni silk, the back modesty panel is boned in X, with 2 flats, and the satin ribbon lacing ends with 2 filigree aglets sewn to the ribbon with invisible thread.

wm 3 vues et doublure (Copier)

On the D-day, I was very happy to help the bride getting dressed, and made a few photos too..

10698138_10203604786574421_1556415103_o
Photo by MoriGena


robe wm 3 vues (Copier)

Habituellement, je ne fais pas les robes de mariées. C’est un travail trop délicat, techniquement et « moralement », avec la future mariée, qui ne me correspond pas. Cependant, lorsque qu’une très bonne amie a annoncé son mariage, et a commencé à chercher une robe, notamment sur internet, j’ai rapidement changé d’avis, et lui ai proposé de la faire. Nous avons commencé à regarder énormément de modèles, des marques, des créateurs, afin de cadrer le style qui lui plaisait, ce qui pour moi permettait de trouver des idées et faire des propositions. Nous avons parcouru, je crois, l’intégralité des créations de Sparklewren, notamment :-) Aussi bien pour les robes que pour les corsets.
Le style défini fut : quelque chose de simple et élégant à la fois, à l’allure vintage, dans des tons ivoire/beige/champagne, avec une sur-jupe en tulle et dentelle, pour le bas, et avec un serre-taille rose. C’était déjà un bon point de départ.
Cécile, la mariée, a choisi une blouse d’allure vintage, trouvée sur internet, dans un ton ivoire/beige clair. Le tissu de la jupe a été choisi parmi les doupions de soie de Silk Baron, c’est la nuance « cloudcover » qui était la + proche du chemisier. Pour le serre-taille, c’est le rose « zinfandel », un rose poudré et soutenu en même temps, qui a été retenu.
Pour la dentelle, c’est une délicate dentelle de Calais ivoire, arrivée en bande double, qui est venue se rajouter aux tissus.
Une toile, aussi bien pour le corset que pour la jupe, a été essayée en avril. J’avais choisi de proposer une jupe simple, mais d’inspiration vintage. Pas de gros bouillonné, donc mais une coupe élégante, avec une traîne, que j’avais déjà pu tester à 2 reprises, en doupion vert ou en satin bleu.
La dentelle, arrivée en bande double, a été découpée, pour obtenir 2x3 mètres, qui ont été posés ensuite à la main au bas du tulle ivoire qui allait former la surjupe. En même temps, des perles ivoire ont été ajoutées ici et là, régulièrement, le long de la dentelle.

wm IMG_4695 (Copier)

Toujours pour la jupe : elle comporte une doublure ivoire en synthétique, dont l’ourlet a été doublé d’une bande de crinoline afin de donner une peu de structure au tombé de la jupe.
Le tulle a été placé de façon à dépasser légèrement de la jupe, tout en arrivant pile au sol sur l’avant pour ne pas entraver la marche.
Enfin, les 3 épaisseurs (doublure, jupe, et tulle), ont été assemblées par une fermeture éclair invisible, et une bande de taille (+ agrafe).

jupe wm 3 vues (Copier)


Concernant le serre-taille : je suis repartie d’un patron que j’avais déjà fait pour la mariée, en arrondissant un peu les contours, pour adoucir l’ensemble. Restait la question de l’embellissement du corset : nous avions convenu de dentelle et de perles, mais il n’y avait rien de précisément défini. Avec la Conférence Corset d’Oxford, je savais que je pouvais trouver de la dentelle ou d’autres choses à la « table d’échange » (on apporte tissus et décos dont on ne se sert plus ,et on prend ce qui nous intéresse). Et en effet, j’ai trouvé une parfaite chute de dentelle ivoire, et un sachet de petits papillons en satin, qui, après un examen rapproché, se sont révélés blanc cassé/ivoire. J’ai posé la dentelle sur les panneaux centraux à l’avant, en faisant à peu près coïncider les motifs, et sur les panneaux centraux du dos. Ensuite, j’ai fait choisir à la mariée si elle voulait de la dentelle, ou des papillons, et la réponse a été : papillons !

20140906_195503

En effet, elle avait prévu des barrettes papillons pour sa coiffure aussi ! Ce sont donc environ 28 papillons qui sont venus se poser de part et d’autre du corset.
Enfin, les perles : 3 nuances de perles Swarovski (Cream, Rosaline, et Powder rose), en 2 tailles. Je suis partie sur une pose aléatoire, mais en respectant un mouvement en V, et avec un dégradé du + clair vers l’avant, au + soutenu vers le dos. Il doit y avoir environ 65 perles de chaque côté. Et je les ai placées comme les papillons : aux aiguilles. Et c’est pas pratique.

IMG_4665

La doublure du corset : je mets toujours du coton, généralement de la popeline noire. Là, lors de mon séjour à Londres, et à l’occasion d’une journée très pluvieuse, je me suis abritée chez Liberty, et bien sûr, je suis allée au rayon des tissus ! Quand je suis tombée sur ce tissu de fleurs roses sur fond beige, parfaitement assorti à la tenue, je n’ai pas résisté. Et cela rend le corset totalement unique, et aussi beau dedans que dehors, je trouve.

wm IMG_4668 (Copier)

Quelques autres détails : le biais a été fait dans le doupion, la modestie au dos est baleinée en X avec 2 baleines plates, et le laçage en ruban de satin se termine par 2 embouts décoratifs, attachés au ruban avec un fil transparent.

wm aglets (Copier)

Le jour J, c’est avec joie que j’ai aidé la mariée à s’habiller.


IMG_4699 2